L’agilité comme ligne de conduite

Une des valeurs de YEAP est l’agilité.

 

Pas seulement parce que nous aimons travailler en équipe, mais bien parce que nous nous imposons une forme de travail et d’ambition qui régissent notre façon de progresser, de faire des choix, de nous challenger, avec l’évolution du produit comme seule finalité. 

 

Fonction du secteur, du produit, ou de l’avancement du projet, les méthodes agiles sont plébiscitées pour encourager l’efficience au sein d’une structure et renforcer le travail de concert. Deux sont particulièrement mises en concurrence.

KANBAN

 

Kanban est un système simplifié de gestion du flux de travail. Il favorise la collaboration et la productivité et peut permettre aux entreprises de se concentrer sur des tâches spécifiques jusqu’à leur achèvement. L’objectif de la méthode est d’améliorer les processus déjà en place en créant une structure de flux de travail plus adapté, et en priorisant les tâches. On retrouve ainsi 3 états dans le mapping :

« À faire », « En cours », « Terminé ». Visuel et collaboratif, le tableau Kanban permet d’identifier ce qui n’est pas essentiel, et d’ajuster en continue le travail des équipes dans un souci de progression constante.

  • SCRUM

 

L’objectif est d’améliorer la productivité des équipes par le biais de feedbacks réguliers. La méthode Scrum est particulièrement adaptée aux projets nécessitant de faire preuve d’une grande flexibilité, s’articulant alors autour de 3 piliers essentiels :

  • > La transparence.
  • > L’inspection.
  • > L’adaptation.
Scrum permet d’affiner les charges de travail au fil des itérations. Le lien entre les différents piliers est ensuite assuré par des réunions d’équipe quotidiennes, hebdomadaires, et mensuelles.

En apparence, les stratégies agiles de Kanban et de Scrum semblent similaires. Toutes deux sont fondées sur des systèmes de suivi et d’amélioration du workflow. Mais la pratique diffère au quotidien :

 

La méthode Scrum se concentre sur des “sprints” et est rythmée par des rituels : Daily / Lancement de Sprint / Sprint Review. Chaque itération démarre par une réunion de planification lors de laquelle le PO et les membres de l’équipe priorisent les tâches qui seront les seules à être traitées pendant le sprint en question. Au terme de celui-ci, les équipes se rassemblent pour partager ce qui a fonctionné, ce qu’il faut modifier. Le processus est alors relancé avec de nouvelles exigences, tenant compte des retours précédents et des ajustements éventuels.

 

La méthode Kanban n’impose pas la fréquence des sprint contrairement à Scrum. La pratique prône la progression continue et s’adapte au fil des projets qui avancent et s’achèvent. Ainsi, chaque tâche qui change de statut se voit bouger aussitôt de colonne fonction de son état. La méthode est par ailleurs totalement dépendante du nombre de personnes dans l’équipe, puisque les ressources vont donner une limite au nombre de travaux “en cours” possible. 

Ces méthodes ne répondent pas à vos besoins ? Il en existe des dizaines, cherchez celle qui vous correspond :

 

Extreme Programming (XP)

Feature Driven Development (FDD)

Lean Software Development

Agile Unified Process (Agile UP or AUP)

Crystal (Clear/Orange)

Dynamic Systems Development Method (DSDM)

Adaptive software development (ASD)

Behavior driven development (BDD)

Conception pilotée par le domaine (DDD domain-driven design)

Test driven development (TDD)

Rational Unified Process (RUP)

Disciplined Agile Delivery (DAD)

 

 

PS : Ou vous pouvez arrêter de chercher, et venir tester le modèle YEAP !

 

Nos derniers articles