Quelques astuces pour onboarder vos collaborateurs

onboarding collaborateur YEAP Paye

Il est admis que le recrutement est une tâche cruciale. D’après la Harvard Business Review, 22 % des entreprises n’ont pas formalisé leur processus de recrutement. Ce chiffre met en lumière les carences de certains recruteurs, et pointe la nécessité de travailler l’intégration des nouveaux collaborateurs et la culture d’entreprise.

Qu’est ce que l’onboarding ?
C’est l’accompagnement d’une nouvelle recrue au sein de l’entreprise, dès son embauche. Les objectifs de l’onboarding sont multiples :

  • S’assurer que les nouveaux embauchés deviennent opérationnels rapidement ;
  • Garantir l’intégration de la nouvelle recrue pour construire la relation employé-employeur.

Pourquoi est-ce si important ?
Un bon onboarding favorise l’opérationnalité et la productivité du salarié.
Selon une étude de BambooHR de 2014, 23% des salariés ont déclaré avoir démissionné 6 mois après leur embauche. La bonne intégration d’un salarié est primordiale pour favoriser le sentiment d’appartenance et donc améliorer l’image de marque de l’employeur.

Comment gérer votre onboarding ? Voici quelques étapes que vous pouvez mettre en œuvre pour que votre onboarding devienne un succès :

  • Étape n° 1 : préparer le poste de travail du salarié en amont
    Chaque poste a ses spécificités. Anticipez au maximum les besoins du nouvel arrivant, cela lui permettra d’éviter de demander un à un les outils nécessaires à son travail.
  • Étape n° 2 : s’entretenir avec les managers
    Les managers sont les plus qualifiés pour organiser l’arrivée d’un nouveau collaborateur. Il est primordial de les impliquer au processus de onboarding
  • Étape n° 3 : choisir un mentor
    Le mentor est un référent pour le nouvel embauché, il lui permet d’adresser toute question et de lever rapidement les doutes. Le mentoring peut également être un accompagnement à la prise de poste. Il participe à la fidélisation du futur employé et optimise le partage de la culture de l’entreprise.
  • Étape n° 4 : visite de l’entreprise et des différents services
    Faire une visite de l’entreprise et organiser la présentation du nouveau collaborateur auprès des équipes permet au candidat de bien comprendre l’organisation des services et de mieux se situer dans la chaîne de production.
  • Étape n° 5 : organiser un déjeuner d’équipe
    Cela favorisera les échanges entre les membres de l’équipe ! Vous pouvez également proposer un jeu de société lors d’une pause ou d’un afterwork. Ou tout simplement proposer une pause-café pour faciliter les échanges informels.
  • Étape n° 6 : donner accès aux formations
    Il est primordial d’organiser des formations pour expliquer au nouveau salarié, étape par étape, ses futures missions, si possible exemples à l’appui.
    Les formations au sein de l’entreprise favorisent un travail efficace, la montée en compétence et l’autonomie rapide.
  • Étape n° 7 : faire des bilans régulièrement
    À la fin de la première semaine, entretenez-vous avec votre collaborateur pour faire un bilan, et répétez cet exercice à minima à la fin de sa période d’essai. Cette phase de bilan est importante pour tirer des enseignements et améliorer en permanence le processus d’intégration. Idéalement, proposez lui de rédiger un rapport d’étonnement, le regard neuf est parfois surprenant.
    Vous pourrez ainsi confirmer avec le manager et le collaborateur la suite de la collaboration, les acquis, comme les points de vigilance.

L’onboarding est un élément primordial du processus de recrutement. Il permet d’intégrer les candidats afin qu’ils se sentent à leur place. Le secret d’un bon onboarding ? Planifier, anticiper, écouter. Un onboarding réussi vous fera faire des économies considérables en plus de favoriser la cohésion d’équipe !

Nos derniers articles